Le chameau, un moyen de transport très efficace

chameau moyen de transport
chameau moyen de transport

Depuis des temps très anciens, probablement il y a environ 3 000 ans, l’homme utilise le chameau comme un moyen de transport efficace dans certaines régions du monde.

Ces ongulés, célèbres pour les dépôts de graisse (bosses) qui dépassent de leur dos, ont été domestiqués par l’homme il y a des milliers d’années. Ils ont été, et sont encore aujourd’hui, une source de nourriture (lait et viande), tandis que leur peau a traditionnellement été utilisée pour fabriquer des vêtements. Mais avant tout, leur utilisation la plus importante est celle de moyen de transport. Tout cela grâce à leur anatomie particulière, spécialement adaptée aux habitats désertiques.

Combien d’espèces de chameaux existe-t-il ?

Il convient toutefois de préciser que tous les chameaux du monde ne sont pas identiques et qu’ils ne sont pas utilisés comme moyen de transport. Il existe trois espèces de chameaux dans le monde :

  • Le chameau de Bactriane (Camelus bactrianus), qui habite l’Asie centrale. Plus grand et plus lourd que les autres espèces. Il a une double bosse et une peau laineuse.
  • Chameau sauvage de Bactriane (Camelus ferus), également avec deux bosses. Il vit à l’état sauvage dans les plaines désertiques de Mongolie et dans certaines régions de la Chine intérieure.
  • Le chameau d’Arabie ou dromadaire (Camelus dromedarius), l’espèce la plus populaire et la plus nombreuse, dont la population mondiale est estimée à 12 millions d’individus. Il a une seule bosse. Il est répandu dans la région du Sahara et au Moyen-Orient. Il a également été introduit ultérieurement en Australie.

Un chameau peut atteindre une vitesse de 40 kilomètres par heure et peut rester longtemps sans boire une goutte d’eau. Le dromadaire, par exemple, peut vivre parfaitement bien en ne buvant qu’une fois tous les 10 jours. Sa résistance à la chaleur est impressionnante : il peut survivre dans les déserts les plus chauds même après avoir perdu jusqu’à 30% de sa masse corporelle.

Comment ces animaux parviennent-ils à vivre avec si peu d’eau ? Le secret réside dans la graisse qu’ils stockent dans leur bosse. Lorsque le corps du chameau a besoin d’hydratation, les tissus gras de ces dépôts sont métabolisés, libérant ainsi de l’eau. En revanche, leurs reins et leurs intestins ont une grande capacité de réabsorption des fluides.

Mais cela ne signifie pas que le chameau peut vivre sans eau. Lorsqu’il est temps de boire, un chameau adulte de 600 kg peut boire jusqu’à 200 litres en seulement trois minutes.

Le « bateau du désert »

Cette grande résistance à la soif et à la chaleur, impossible à trouver chez la plupart des mammifères, a couronné cet animal comme le meilleur ami de l’homme pour la survie dans le désert.

Pendant des siècles, les caravanes de commerçants ont utilisé le chameau pour traverser de vastes zones désertiques. Grâce au chameau, ils ont pu établir des routes et des contacts commerciaux et culturels qui auraient été impossibles autrement. À cet égard, il convient de noter que le chameau a été un élément fondamental dans le développement de nombreuses communautés humaines en Asie et en Afrique du Nord.

Si le désert était un océan de sable, le chameau était le seul moyen de le parcourir et la garantie d’atteindre un port sûr. C’est pour cette raison qu’il est communément appelé le « bateau du désert ».

Aujourd’hui encore, alors que les véhicules tout-terrain et le GPS ont réussi à le remplacer comme moyen de transport, le chameau est toujours utilisé par de nombreuses tribus bédouines. Cependant, dans certains pays, on le voit plus souvent dans son nouveau rôle d’attraction touristique que comme véhicule.

Lors de voyages vers des destinations telles que le Maroc, la Tunisie, l’Égypte ou les Émirats arabes unis, il est courant que les touristes louent des tours de chameau dans le désert. Avec eux (toujours accompagnés de guides expérimentés), les voyageurs en quête de sensations fortes s’aventurent dans des territoires vides et inhospitaliers, dormant dans des tentes sous le ciel étoilé du désert. Le chameau est, après tout, le symbole d’une époque révolue de voyages romantiques et d’aventures mystérieuses.

Le chameau comme arme de guerre

Outre son efficacité avérée en tant que moyen de transport, le chameau a également été utilisé au cours de l’histoire comme arme de guerre. Dès l’Antiquité, les Perses achéménides ont découvert une qualité de ces animaux très utile dans leur guerre : leur capacité à effrayer les chevaux.

Ainsi, il est devenu courant pour les guerriers montés sur des chameaux de prendre part à de nombreuses batailles, l’antidote parfait pour anéantir la cavalerie ennemie. De nombreux documents anciens attestent du rôle des chameaux dans la conquête du royaume de Lydie au 6e siècle avant Jésus-Christ.

Les chameaux et les dromadaires ont fait partie des armées qui ont combattu en Afrique du Nord et au Moyen-Orient depuis l’époque romaine et jusqu’à une époque très récente. Même l’armée américaine a créé une unité spéciale de chameaux au XIXe siècle et l’a déployée dans l’État de Californie.